Extranet FSU-MTES-MCT

Le dialogue social s’intensifie aux MTES/MCTRCT

publié le 17 juin 2020

Les dernières actualités ministérielles de la FSU des MTES/MCTRCT : Semaine du 8 au 12 juin 2020

Prime spéciale COVID19

8 juin - Réunion concernant le projet de note de gestion relative au versement d’une prime exceptionnelle pour assurer la continuité des services publics dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré pour faire face à l’épidémie de covid-19 pour les agents des MTES/MCTRCT.
La FSU dénonce des critères totalement flous qui laissent de fait une très large place à l’arbitraire. En savoir plus :

Égalité professionnelle hommes-femmes

9 juin - Comité de suivi égalité
La FSU a insisté pour que lors de ce COSUI égalité soit posé un premier bilan et les questions de discrimination de genre et sociale posée par cette crise sanitaire. Le protocole d’accord ministériel d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est impacté par les situations provoquées par la crise sanitaire (les violences intrafamiliales, le télétravail, la formation, les difficultés financières, les conséquences des ASA à court et moyen terme, action sociale..).
Les difficultés rencontrées par les agent-es et leur famille pendant le confinement et sortie du confinement vont se poursuivre dans les mois à venir. Ils sont susceptibles de faire plonger de nombreux agent-es dans une précarité financière et/ou psychologique accrue. Comment vont faire face, pendant la période estivale, les agent-es dont les congés ont été ponctionnés et qui n’auront pas de structure de garde ? Devront-ils prendre des congés sans solde alors qu’ils sont nombreux à faire partie des plus fragiles ?
Le COSUI doit poursuivre la mise en œuvre du protocole égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et intégrer les conséquences et l’expérience de cette crise sanitaire.

Le futur post COVID au ministère

9 juin - réunion relative à la stratégie d’évolution interne au MTES post crise Covid  :
La secrétaire générale souhaite engager une réflexion sur les évolutions possibles du plan de transformation ministérielle, en particulier sur les conditions de travail, à partir d’un retour d’expérience de la crise Covid-19.
En savoir plus :

Rencontre de la FSU avec le Secrétaire d’État aux transports

11 juin - audience Bilatérale FSU avec Monsieur DJEBBARI :
Bien avant le confinement et la crise sanitaire, le secrétaire d’État en charge des transports avait invité les organisations syndicales représentatives pour une série d’échanges en bilatéral.
La FSU, en l’état actuel du risque sanitaire, (et sous réserve du respect des consignes sanitaires du PRA-M) a choisi de maintenir ce rendez-vous placé en amont du plan de relance et des choix budgétaires pour 2021 qui impacteront les missions et les moyens de notre pôle ministériel … dans l’espoir de convaincre !

Le Plan de Reprise d’Activité au ministère

12 juin - comité de suivi relatif au plan de reprise d’activités ministériel :
La FSU souligne le gros travail réalisé par les services RH. Elle relève que si les plans locaux de reprise d’activité apparaissent globalement conformes au PRA ministériel, leur mise en œuvre réelle ne l’est pas toujours et que des dysfonctionnements sont encore constatés ici ou là : taux de présence anormalement élevés, pressions hiérarchiques, non-respect des mesures de distanciation physique …
La FSU a également insisté sur la nécessité de concilier progressivité de la reprise d’activité et souplesse de gestion durant la période estivale, en particulier sur les gardes d’enfants  : si les indicateurs de reprise sont au vert, il restera un véritable degré d’inorganisation estivale liée en partie à la peur sanitaire que les messages gouvernementaux continuent de relayer à longueur de médias. On ne peut se fier à la seule intelligence locale mise en avant par le DRH, et la FSU demande une gestion plus volontariste de la DRH ministérielle
La FSU a également demandé des précisions sur la situation épidémique à Mayotte et en Guyane, eu égard à nos collègues de DEAL, de l’OFB (qui maintient des réunions de service en présentiel malgré le fort taux de risque épidémique localement !) et au parc amazonien de Guyane.
La FSU a également pointé le défaut d’information des agent-es, malgré les outils de communication mis en place.
En savoir plus :